fbq('track', 'ViewContent');
01 75 43 80 78

Sites anti-IVG vs gouvernement : Just Search en parle sur France 3 !

Article écrit par Sophie Le Roux et publié le 27 septembre 2016

Que faites-vous ce soir entre 19h et 20h ? Et si vous vous installiez devant France 3 pour faire connaissance avec Brice, notre star du SEO et des médias ? Il parlera référencement dans le cadre d’un reportage sur la bataille du gouvernement contre les sites anti-IVG.

Comment les sites IVG se positionnent sur Google ?

Ce matin, nous avons accueilli dans les bureaux de Just Search une équipe de France Télévisions bien décidée à en apprendre plus sur la façon dont les sites anti-IVG ont réussi à se positionner en tête des résultats sur les moteurs de recherche, et notamment Google, devant les sites institutionnels du gouvernement.

Brice dirige notre pôle SEO, et c’est avec talent (évidemment, tous nos collègues sont talentueux) qu’il explique dans ce reportage diffusé ce mardi soir les « secrets de réussite » de ces sites contre lesquels le gouvernement est entré en lutte voilà près d’un an.

img_1181

Liens à la pelle, contenus en nombre, présence sur les réseaux sociaux : divers facteurs expliquent le bon positionnement de sites anti-IVG, tels que ivg.net placé pendant des mois devant le site dédié du gouvernement sur l’IVG.

Comment lutter contre la désinformation sur Internet ?

C’est pour éviter que de tels sites continuent de prendre le pas sur les sites officiels qu’un amendement sera déposé le mois prochain au Sénat lors de l’examen du projet de loi égalité et citoyenneté.

Il vise à punir la diffusion de contenus « trompant délibérément les internautes en se faisant passer pour des sites officiels ou neutres, et cherchant à dissuader les femmes de recourir à l’IVG » souligne Laure Rossignol, ministre des Droits des femmes, dans un communiqué publié ce mardi 27 septembre. Les peines seront alors identiques à celles encourues en cas d’entrave physique à l’avortement ou à l’information sur l’avortement, soit deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

« Quid des libertés publiques ? » s’insurgeront certains ? Il ne s’agit pas de censurer des sites, mais de les identifier. « Etre hostile à l’IVG est une opinion protégée par les libertés publiques en France. Mais créer des sites qui ont toutes les apparences officielles pour, en fait, donner des informations biaisées visant à dissuader, à culpabiliser, ou à assigner au traumatisme n’est pas acceptable. Nous ne sommes pas contre l’existence de sites de propagande anti-IVG. Nous souhaitons qu’ils cessent de se dissimuler et s’assument comme tels. » explique Laurence Rossignol au Monde.

Mais le gouvernement ne s’en tient pas au seul vote d’une nouvelle loi. Il a semble-t-il également décidé de modifier sa stratégie digitale pour mener sa bataille contre les anti-IVG et ainsi les coiffer au poteau sur le web. Aujourd’hui, le site du gouvernement sur l’avortement arrive à nouveau en première place sur Google lorsque l’on tape le mot clé « IVG ». Mais les « pros-vie », ainsi qu’ils aiment à se qualifier, le suivent de près avec leur ivg.net aux allures de site officiel…

Just Search sur france 3

Vous avez manqué le 19/20 de France 3 ce mardi 27 septembre et l’occasion d’en savoir plus notamment grâce à Just Search ? Retrouvez sur le site de France Info le reportage dans lequel notre expert SEO est intervenu.

le-1920-de-france-3-journal-televise-du-27-septembre-2016-en-replay-et-1-page-supplementaire-microsoft-edge

 

The following two tabs change content below.

Sophie Le Roux

Chef de projet éditorial chez Just Search, j'aime les mots, les étudier, les mettre en forme pour attirer, intéresser et fidéliser les lecteurs.

Les commentaires sont fermés.